person writing on white paper

Comment choisir ses ancres de lien pour un meilleur SEO ?

Le SEO est un domaine très complexe qui regroupe plusieurs points. Généralement, une bonne stratégie SEO inclut des contenus optimisés (avec parfois des liens internes) et des backlinks. Pour placer ces liens, on utilise des ancres. Ces ancres ont un impact positif ou négatif sur votre référencement naturel selon la manière dont vous les utilisez. S’en tenir à quelques conseils vous aidera.

Les bonnes habitudes pour bien choisir les ancres

Choisir son ancre n’est pas un exercice difficile. Il vous suffit de savoir quoi faire.

Lire également : Où placer le thermomix dans la cuisine ?

Des textes courts

Pour l’instant, il n’y a pas encore une limitation du nombre de caractères à utiliser pour une ancre. Vous aviez donc le libre arbitre ! Toutefois, il est conseillé d’être le plus simple que possible. Cela voudrait dire que votre ancre doit être assez courte, succincte et explicite. Afin de trouver les mots idéals, vous pourriez vous poser deux questions. La première consistera à connaitre les différents mots, groupes de mots ou phrase qui vous permettent de dire très précisément ce dont parle la page de référence.

Supposons que vous vendez des téléphones portables, mais que la page référencée est particulièrement dédiée à l’achat de l’iPhone 13. En vous posant la question précédente, vous pourriez trouver les groupes de mots suivants : « vente d’iPhone 13 », « achat d’iPhone 13 », « vente d’iPhone », « achat d’iPhone », « iPhone 13 », « acheter iPhone 13 », etc.

A lire en complément : Le yoga fonctionnel : quelle approche ?

À présent, vous devez vous poser une deuxième question. Il s’agira de trouver l’expression la plus courte qui traduit le plus possible ce que vous proposez sur la page vers laquelle vous renvoyez. Dans ce cas précis, il serait bien d’utiliser « achat iPhone 13 » plutôt qu’« achat d’iPhone ». Il est vrai que la deuxième expression est plus courte, mais elle est moins explicite.

Ne pas abuser des mots-clés

Les moteurs de recherche, et particulièrement Google, s’attellent de plus en plus à examiner les mots-clés qui sont présents dans l’ancrage des liens. Lorsque vous utilisez des ancres, vous devez les varier autant qu’il le faut. Car, si Google détecte un fort taux de répétition, votre site deviendra suspect. Cette information est traduite comme un achat massif de liens, ce qui n’est pas vraiment vu d’un bon œil.

Cette prescription est aussi valable pour les liens internes. C’est-à-dire que les liens de votre site qui redirigent vers d’autres pages du même site doivent être inclus dans des ancres différentes. Utiliser les mêmes ancres vous fera perdre de notoriété auprès de Google. Faites l’effort d’avoir diverses ancres naturelles et explicites.

Des pages abordant des thèmes similaires

Les analyses des contenus par les moteurs de recherche sont de plus en plus pointues. Désormais, lorsqu’une page renvoie vers une autre page via un lien, les robots étudient scrupuleusement le rapport entre le contenu des deux pages. Un rapport très étroit optimise le classement. Par contre, si les deux pages n’ont rien en commun, vous serez sans aucun doute pénalisé.

Supposons que la première page parle des meilleurs restaurants à Toulouse. Votre deuxième page devrait aborder un thème très similaire. Vous aviez plusieurs possibilités. On peut par exemple rediriger vers un contenu ayant pour titre : comment trouver le meilleur restaurant à Toulouse, quels sont les menus proposés dans les meilleurs restaurants à Toulouse, comment aller dans un meilleur restaurant à Toulouse, etc. Plus simplement, le lien peut renvoyer vers le site web d’un meilleur restaurant à Toulouse.

Mais, vous devriez éviter par exemple de renvoyer vers un thème qui n’a rien en commun avec le contenu de la page hôte. Par exemple : les meilleures marques de téléphones portables, les fleurs pour attirer les oiseaux, les stratégies de SEO, etc. Les deux pages doivent forcement aborder des sujets de la même catégorie.

Les différents types d’ancres

Pour avoir de meilleurs résultats, on conseille souvent de varier les ancres. Vous aurez le choix entre de multiples ancres.

Les ancres optimisées

Elles sont les plus efficaces vu qu’elles contiennent des mots-clés pertinents. Mais, si vous en faites trop usage, Google pourrait repérer un « keywordstuffin ».

Les ancres semi-optimisées

Ces liens s’élargissent au champ sémantique du mot-clé principal. Ici, vous avez plus de chances de passer inaperçues en variant beaucoup les mots-clés utilisés.

Les ancres de marques

Ce sont des ancres qui portent juste le nom d’une marque, d’une entreprise, d’une personnalité, etc.

Les ancres naturelles

Comme ancre naturelle, on peut citer : « en savoir plus » ; « cliquez ici », « plus d’information », etc. Une ancre naturelle peut aussi simplement être le lien de la page de destinations. Ces ancres n’ont généralement pas d’impact direct sur le référencement.