black computer keyboard

Que signifie Compilateur : définition de Compilateur

Pour faciliter la traduction du langage de programmation maîtrisé par les programmeurs dans celui de la machine, le développement des Compilateurs est devenu une réalité. Cependant, plusieurs personnes, notamment celles qui souhaitent se lancer dans le métier de la programmation, ne savent pas encore ce que signifie un Compilateur. Découvrez ici la définition de Compilateur.

Définition de Compilateur

Un Compilateur représente un logiciel informatique très utilisé par les programmeurs pour optimiser la traduction des langages de programmation compréhensibles par l’humain. En informatique, il existe deux types de code dont l’un est compréhensible par les humains et l’autre est lisible uniquement par les ordinateurs.

A voir aussi : Horaires 3244 : Service Client Free

Ainsi, les programmeurs ne pouvant pas comprendre le code lisible par les ordinateurs, écrivent dans le langage connu pour les traduire par la suite. Laquelle traduction est rendue possible et facilitée par le compilateur depuis les années 1 950. Il s’agit donc d’un programme qui permet de traiter et de traduire un code source en un code binaire.

Ce processus a pour principal objectif de gérer un programme que les ordinateurs peuvent exécuter facilement. Le processus s’appelle compilation et s’explique par la transcription d’un programme écrit par un humain en un programme utilisable par l’ordinateur. Le Compilateur peut être également désigné par une unité du langage de programmation. Certaines personnes désignent aussi le code binaire par le code objet.

A lire aussi : Comment connecter mon téléphone portable à mon imprimante HP ?

Le fonctionnement d’un Compilateur

La principale fonction du Compilateur est de traiter et de transformer le code source écrit dans un langage source en code binaire. Cette fonction consiste à identifier d’abord toutes les erreurs possibles contenues dans le code source notamment les fautes d’orthographe. Vous pouvez retenir tout simplement qu’un Compilateur fonctionne généralement par analyse et synthèse.

Pour être plus claire, le Compilateur n’a pas pour objectif de remplacer mécaniquement les constructions du code source par la succession équivalente de langage utilisable. Il passe plutôt par l’analyse du code source pour finir par construire un exemplaire intermédiaire qu’il améliore et transforme en code cible.

Par ailleurs, il est important de comprendre qu’un Compilateur est composé de deux parties qui s’impliquent activement dans son fonctionnement. Nous avons en occurrence une partie frontale qui lit et transforme le code source et une partie finale qui produit le code objet.

 Les différentes phases de la compilation

La compilation se déroule en plusieurs étapes que voici :

  • le prétraitement et l’analyse lexicale ;
  • l’analyse syntaxique et sémantique ;
  • la modification et l’optimisation du code ;
  • l’allocation de registre et l’édition des liens.

Le prétraitement est la toute première étape qui précède toutes les analyses. Cette étape permet de comprendre comment traiter les informations avant d’aborder l’analyse lexicale. Cette dernière est encore appelée lexing ou balayage, dont l’exécution se fait par un programme appelé scanner ou analyseur lexical.

L’analyse consiste à morceler le code source en tokens, dont chacun dispose d’une unité lexicale consubstantielle de la langue. Parmi ces derniers, nous pouvons citer l’identifiant, le symbole, le mot-clé… Après cette étape, vient celle de l’analyse syntaxique. C’est à ce niveau que le logiciel analyse la séquence des tokens afin de dénicher la combinaison syntaxique du programme pour modifier la syntaxe linéaire.

Quant à l’analyse sémantique, le logiciel se charge principalement de la détection des erreurs de type pour donner des avertissements ou pour rejeter l’inexact. L’étape de modification du code source se fait en deux temps. Il y a une modification intermédiaire et une amélioration du code intermédiaire pour rendre le programme performant et utilisable.