Les ETF déclasseront les OPCVM prochainement

Les ETF déclasseront les OPCVM prochainement

C’est un véritable raz-de-marée. Les investisseurs qui choisissaient précédemment de placer leur argent dans des OPCVM, se tournent désormais vers les ETF. À un tel point que la valeur globale des seconds dépassera celle de premiers dans les semaines qui viennent. C’est du moins à cette conclusion qu’en viennent les professionnels du milieu. Regard sur la situation.

Le combat entre gestion active et passive 

La comparaison entre les ETF et les OPCVM tient du fait qu’ils sont tous deux des fonds dans lesquels les investisseurs peuvent placer leur argent. Bien qu’ils possèdent les mêmes tendances à suivre des groupes d’actions bien précis, définis par secteurs ou par d’autres sous-jacents que l’on trouve sur les marchés financiers, ils ne sont pas gérés de la même manière. En effet, les OPCVM sont gérés activement alors que les autres sont passifs.  

Lire également : Livraison gratuite pour vos courses : astuces et conseils pour économiser

On pourrait croire que le fait que des professionnels de la finance soit constamment à la recherche d’acquérir de nouvelles actions pour leurs fonds, et de se débarrasser de celles qui ont un rendement moindre, seraient un bénéfice. Mais en réalité, c’est cette gestion active qui coûte cher aux investisseurs. En effet, les frais reliés aux OPCVM sont bien plus élevés et plus nombreux que ceux se rapportant aux ETF. De là, la désertion des premiers au profit des seconds.  

Des actifs nets plus élevés dans les ETF que dans les OPCVM 

Cela aura pris plus de quinze ans pour se produire, mais les actifs nets qui se trouvent dans des ETF devraient dépasser ceux dans les OPCVM, au cours des prochaines semaines. L’année dernière, on avait déjà assisté à ce revirement de situation aux États-Unis, à la mi-mai. Cette croisée des chemins était inévitable selon les spécialistes. 

A voir aussi : Les meilleures options de prêt pour répondre à vos besoins financiers

Il faut toutefois noter qu’au cours des dernières années, la réduction de l’investissement dans des OPCVM était plus importante que l’afflux d’argent dans les ETF. Cela veut donc dire que les fonds qui se trouvaient dans les OPCVM ne se sont pas tous transférés vers des ETF. Certains auront trouvé leur chemin vers d’autres produits boursiers, tels que des options, des futures, ou encore le marché des devises, alors qu’une autre partie est retournée dans le portefeuille des épargnants, sur un compte bancaire.  

Un mélange des genres 

Il est de plus en plus difficile de différencier les ETF des OPCVM, mais aussi d’autres types de fonds. En effet, certains ETF sont désormais eux aussi gérés activement. Cela se produit alors que leur nombre ne cesse d’augmenter. On a ainsi brisé la règle qui faisait en sorte que tout ETF se référait à une gestion passive. De plus, il existe de nombreux autres fonds sur le marché qui ne sont ni des OPCVM ou des ETF, et qui sont gérés passivement. 

Une croissance constante à prévoir 

On ne peut que conclure que le nombre d’ETF continuera à croître au cours des prochaines années. L’engouement des investisseurs pour ceux-ci est évident. Comme les retours financiers sont généralement au rendez-vous et conséquents, il est à prévoir qu’ils attireront de nouveaux adeptes, et ce, à travers le monde entier.