banques centrales

Le rôle des banques centrales dans la gestion de la crise financière

Lors de la crise financière, les banques financières se mettent en avant. En effet, leur intervention dans ce cadre est nécessaire pour gérer efficacement les effets de cette crise sur l’économie. Pour y parvenir, elles mettent en place de nombreuses stratégies et jouent des rôles importants. La plupart de ces fonctions sont détaillées ici.

Les banques centrales dans un rôle de prêteur en dernier ressort

En temps de crise financière, les actions des banques centrales sont primordiales. C’est un point essentiel à retenir. Le rôle de prêteur en dernier ressort est attribué à ces organismes financiers parce qu’ils créent de la monnaie centrale pour sauver les banques de second rang. Quand un établissement bancaire n’est plus en mesure de se financer sur le marché monétaire, celui-ci peut trouver des sources de financement auprès de la banque centrale dont il dépend.

A lire en complément : Livraison gratuite pour vos courses : astuces et conseils pour économiser

La banque qui emprunte va supporter tous les coûts et aléas liés à cette opération. Ainsi, les banques centrales évitent les faillites bancaires en cascade. En réalité, dans les périodes à risque, les banques hésitent à se prêter de l’argent entre elles. C’est dans ces situations que les banques centrales prennent le relais et s’assurent que le niveau de liquidité reste correct.

Les banques centrales : les accompagnateurs des états dans la sortie de crise

Les banques centrales peuvent aussi accompagner les États dans les périodes d’instabilité financière. En effet, elles favorisent les programmes d’assouplissement quantitatif à travers une politique non conventionnelle pour secourir les gouvernements en difficulté. Pour aider dans la gestion de la crise, elles achètent des titres représentatifs de la dette publique sur le marché primaire ou secondaire.

A découvrir également : Les pièges à éviter pour préserver vos finances

Cela permet de faire baisser ou de contenir les taux d’intérêt. Le Trésor peut emprunter dans de meilleures conditions. Il faut reconnaître que cette politique épaulera l’État pour une reprise rapide après la chute.

Les banques centrales : les fixateurs du taux d’intérêt directeur

banques centrales

Pour bien gérer la crise financière et apporter leur soutien à l’économie, les banques centrales peuvent contrôler les taux d’intérêt. Vous avez par exemple le taux principal ou le taux de refinancement. Il s’agit du prix auquel les banques commerciales achètent leur liquidité pour accorder des aides financières aux entreprises et aux particuliers.

Au cas où ce taux pourrait augmenter, les organismes financiers devront répercuter le coût de cette hausse sur les crédits qu’ils accordent. Cela va générer moins de demandes de prêts et les effets de la crise ne risquent pas d’être atténués. Il est important de rappeler qu’une baisse successive de ce taux pourrait affaiblir la devise de l’État en difficulté.

Les banques centrales : les contrôleurs de la masse monétaire

La stabilité de la monnaie est importante pour rétablir une économie en crise. C’est d’ailleurs le rôle des banques centrales. Une monnaie stable signifie que son ratio de change par rapport aux autres devises varie peu à la hausse comme à la baisse. Les banques centrales ont également pour mission de contrôler le taux d’inflation. Il s’agit de l’augmentation durable du niveau général des prix. De quoi permettre à des investisseurs de passer à l’action.