Jean-Pierre Elkabbach, une guerre gagnée contre la maladie : le journaliste français parle enfin de ce qu'il a enduré ces derniers mois !

Jean-Pierre Elkabbach, de son vrai nom, Haïm Jean-Pierre El Kabbach, est l’une des icônes du journalisme français. Né en 1937, il est connu pour être intrépide et professionnel dans son métier. Jean-Pierre Elkabbach est notamment un homme de médias, un journaliste et un éditorialiste français. Exerçant dans le journalisme et la présentation d‘émissions politiques depuis les années 1960, il a également tenu le poste de président d’Europe 1 et de conseiller du président de la chaîne CNews. Par ailleurs, il a dû mettre sa carrière en suspens depuis 2019. La raison de cet arrêt réside dans le fait que Jean-Pierre Elkabbach est tombé gravement malade, et cela, au point de subir une chirurgie. Il s’agit notamment d’une période particulièrement difficile sur laquelle le journaliste lève enfin le voile.

Une maladie qui a mis sur les bancs un grand homme

Né à Oran, Jean-Pierre Elkabbach est un journaliste français d’origine algérienne. Dans sa carrière, il assume également le rôle d’éditorialiste. Dans l’ensemble, il se spécialise dans la réalisation des interviews. Par ailleurs, son domaine de prédilection dans le cadre du journalisme est la politique. Il exerce notamment son rôle de journaliste à la télé, mais aussi à la radio. D’ailleurs, Jean-Pierre Elkabbach est intervenu dans plusieurs chaînes françaises. Il est notamment possible de citer ORTF (Office de radiodiffusion-télévision française), TF1, France 3, Antenne 2 et bien d’autres. Depuis le mois de janvier 2018, il apparaît dans l’émission quotidienne « la matinale » de CNews, une chaîne pour laquelle il joue également le rôle de conseiller.

A lire en complément : La mode Wetlook : un style unique et déjanté

Détenteur de la distinction de « Légion d’honneur », Jean-Pierre Elkabbach a subitement disparu des médias en 2019. D’après les archives, l’absence du journaliste octogénaire a débuté le 24 octobre 2019. Dès lors, il a laissé sa place à un autre journaliste bien connu des Français. Il s’agit notamment de Gérard Leclerc. Il est important de noter que lors de l’absence brusque de Jean-Pierre Elkabbach, aucune communication n’a été faite par son entourage. Dans cette optique, le Parisien a voulu mener son enquête. Lorsque les journalistes ont approché la chaîne CNews, les responsables ont affirmé que Jean-Pierre était en vacances. Il aura fallu approcher l’un des proches du journaliste pour apprendre qu’il était gravement malade.

Lire également : Quel jour paraît Télé 7 jours ?

Les révélations sur l’état de santé de Jean-Pierre Elkabbach

Après avoir complètement disparu des médias pendant près de 2 ans, Jean-Pierre Elkabbach a refait surface. Dès lors, il a voulu revenir sur la période de sa maladie. Il a notamment fait part de ses révélations sur le Parisien lors d’un interview. Dans cette optique, il a donné tous les détails sur sa maladie, mais aussi tous les efforts fournis pour se remettre sur pied. À titre de rappel, la maladie qui a causé la disparition de Jean-Pierre Elkabbach des médias et qui l’a forcé à prendre des vacances est la colique néphrétique.

Après avoir été diagnostiqué de cette maladie, Jean-Pierre Elkabbach a confié avoir été hospitalisé pendant plus d’un mois. Selon lui, il n’a pensé qu’à survivre durant cette période pénible de sa vie. Aussi, le journaliste octogénaire s’est débattu de toutes ses forces pour gagner la bataille contre la maladie. En ce sens, il est pleinement reconnaissant envers le personnel de la santé, puisqu’il a avoué qu’il ne pouvait pas y arriver sans les soins qui lui ont été administrés. Il a d’ailleurs confié : « La France peut être fière de ses personnels de santé, ils ont ma gratitude. »

L’avenir de Jean-Pierre Elkabbach

Se considérant particulièrement chanceux, Jean-Pierre Elkabbach a tenu à donner un précieux conseil. En effet, il a préconisé « Que chacun fasse des contrôles de prévention », en se basant sur tout ce qui lui est arrivé. Après avoir gagné le combat qu’il a mené contre sa maladie, le journaliste s’est vu offrir l’opportunité de piloter une nouvelle émission. Il s’agit notamment de « Repères », un programme politique qui nécessite toute son l’attention.