red rose with droplets

Les maladies courantes du laurier rose

Le laurier rose est un l’un des arbustes ornementaux très splendide ayant une abondante floraison. Certains ignore que cette plante peut être assujetti de divers maladies. Quelles sont les maladies courantes du laurier rose ? Plus d’informations dans cet article.

La fumagine et le botrytis

La fumagine est un nom souvent prononcé par les jardiniers, faisant référence au champignon microscopique qui se développe dans le miellat laissé par les insectes piqueurs tels que les cochenilles et les pucerons. Ce liquide collant qu'ils excrètent n'est rien d'autre que leurs excréments. Vous pouvez le reconnaître par ce revêtement noir sur les feuilles. Trop de fumagine peut couvrir presque toutes les feuilles, empêchant le processus photosynthétique de se dérouler correctement, étouffant les feuilles et tuant la plante. Engrais d'ortie, spray au savon noir combiné à de l'alcool dénaturé sont autant de solutions qui permettent de traiter naturellement le mildiou. Notez que ce problème affecte a la fois les lauriers roses en pot.

A découvrir également : Qui est la femme de Omari Hardwick ?

Le botrytis est une maladie latente favorisée par l'humidité et se reconnaît au matage grisâtre des feuilles, qui indique la présence de champignons pathogènes. Toutes les parties de l'arbuste peuvent être touchées par le botrytis. Les parties touchées par cette maladie fongique doivent être taillées puis brûlées et les lauriers roses malades doivent être traités avec la bouillie bordelaise. Ce traitement fongicide peut être acheté prêt à l'emploi, ou vous pouvez fabriquer le vôtre en mélangeant d'abord 100 grammes de sulfate de cuivre avec 2 litres d'eau, puis en ajoutant du lait de chaux à ce mélange. Après avoir bien agité la formulation avec un bâtonnet, il faut la laisser reposer 24 heures avant de la pulvériser sur les lauriers roses infestés de botrytis.

La Septoriose et Les taches à Phyllosticta

Septoria est une maladie fongique causée par des champignons pathogènes du genre Septoria et de la famille Mycophaerella. Elle est favorisée par sa forte humidité associée à la chaleur, malheureusement très fréquente chez les lauriers roses. Elle sévit particulièrement au printemps et en été. La septoriose peut être reconnue par les taches violettes, jaunes ou noires en relief, qui sont principalement concentrées sur les bords des feuilles. La maladie peut provoquer une chute prématurée des feuilles atteintes. Comme il n’existe pas de traitement spécifique pour éradiquer cette maladie fongique, il est conseillé de cultiver des variétés résistantes au champignon responsable de la septoriose susceptible d’être atteinte d’une maladie latente de la reproduction causée par le champignon Ascochita heteromarpha. Elle survient lorsque les conditions climatiques sont favorables, c’est-à-dire par temps froid et humide, voire dans des serres froides mal ventilées.

A lire aussi : Comment retrouver l'acte de décès d'une personne ?

Les sols mal drainés sont très favorables à l’apparition des tâches Phyllosticta. Aussi connue sous le nom d’ascomycose, cette maladie des taches foliaires provoque des taches brunes circulaires avec des anneaux violets sur les feuilles qui se dessèchent et tombent. Si vous les regardez, vous pouvez voir de nombreux petits trous. Les feuilles éparpillées au sol doivent être enlevées et brûlées. La toxicité des lauriers roses n’est pas un conte de fées, alors assurez-vous de les manipuler avec des gants. Si l’infestation est très légère, la maladie peut être facilement éradiquée par quelques pulvérisations de bouillie bordelaise, très efficace contre les attaques fongiques.

La gale du Laurier-rose

La tavelure du laurier rose, causée par l'invasion des vaisseaux lymphatiques par la bactérie Pseudomonas syringae, affecte les arbustes, surtout après une taille inappropriée avec des outils non stérilisés. Il peut également être transmis aux lauriers rose par des insectes contaminés. La maladie peut se propager rapidement. Les signes avant-coureurs sont des cloques sur la tige et des fissures dans l'écorce, d'où suinte une poudre brune noirâtre. Si possible, une partie importante des branches touchées doit être supprimée. Cependant, il n'y a pas de remède contre la tavelure du laurier-rose. Le mieux que l'on puisse faire est de vaporiser de la bouillie bordelaise pour ramollir la pourriture. La prévention passe par l'utilisation d'outils de taille aseptisés pour éviter la propagation des bactéries, mais aussi par un bon drainage du sol. Il est également fortement recommandé d'ameublir le sol dans lequel vous prévoyez planter du laurier rose.

Autre maladie

Les carences en nutriments peuvent faire jaunir les feuilles de laurier rose. Bien qu’il ne s’agisse pas à proprement parler d’une maladie, ce symptôme devrait alerter les jardiniers. Une action immédiate est nécessaire pour empêcher l’arbre de mourir complètement. La fertilisation est nécessaire, et dans le cas des lauriers roses en pot, le rempotage est également nécessaire. Si l’arbuste est impressionnant et qu’il est presque impossible de changer de contenant, je me contenterai d’une simple couverture.