culottes menstruelles

Pourquoi j'ai choisi les culottes menstruelles et je ne reviendrais jamais aux tampons !

Les culottes menstruelles sont des culottes utilisées pendant les règles (menstrues). Elles font partie des protections périodiques non polluantes. Pourquoi j’ai choisi les culottes et je ne reviendrais jamais aux tampons ? Vous découvrirez dans ce guide les raisons de cette décision.

Pourquoi j’ai choisi les culottes de règles aux tampons ?

Plusieurs raisons peuvent pousser une femme à chercher une alternative à sa protection habituelle pour les règles. Cependant, je préfère les culottes menstruelles aux tampons pour trois principaux motifs.

A lire également : Comment lire un bilan ?

Un flux menstruel abondant

La culotte de règles est une meilleure option pour celles qui ont un flux mensuel très abondant. Elles sont rembourrées avec divers tissus (3couches) dans la partie entre-jambes et absorbent le flux sanguin sans faille.

Une protection contre les fuites sanguines

Les culottes menstruelles constituent une protection sans compromis en période de flux cataménial. Elles sont discrètes, confortables et épousent parfaitement les lignes du corps selon la taille qui vous convient.

Lire également : Quelle taille fait Nadal ?

Un entretien commode

Les culottes menstruelles sont lavables et réutilisables. Dans un premier temps, il faut un simple rinçage avec de l’eau claire et froide pour extraire le sang absorbé. Ensuite, un lavage à la main ou à la machine suffit pour finaliser le nettoyage de la culotte menstruelle.

Toutefois, une culotte menstruelle n’est pas seulement destinée aux règles. Elle peut être également portée pour les femmes qui recherchent une protection quotidienne contre les fuites urinaires et les pertes blanches.

Que faut-il savoir sur les culottes menstruelles ?

Une culotte menstruelle est un sous-vêtement de protection périodique performante. Elle remplace les protections classiques telles que les tampons, les cups et serviettes hygiéniques.

C’est une solution pratique qui combine confort et efficacité en ce qui concerne la gestion des règles. Elle engloutit le sang du flux menstruel jusqu’à 12 heures et peut être portée seule.

En cas de flux abondant, c’est une alliée de taille qui vous accompagne à chaque moment de votre cycle menstruel. Opter pour les culottes menstruelles, c’est vivre ses règles autrement, car elles sont sans odeur et empêchent les fuites sanguines.

Les culottes menstruelles : un choix économique et écologique

culottes menstruelles

Le prix d’une culotte menstruelle est compris entre 25 et 50 euros. Sur le coup, cela peut vous paraître cher, mais comparé au budget des protections classiques, vous vous rendrez compte que c’est rentable. En effet, contrairement aux tampons et serviettes périodiques qui sont à renouveler chaque mois, les culottes menstruelles sont réutilisables.

Ce type de sous-vêtement menstruel est la meilleure alternative en ce qui concerne les menstrues. La prémisse est d’utiliser la culotte durant le flux menstruel et de la laver à l’eau claire avec du savon une fois la journée achevée. Elle constitue une protection périodique zéro déchet et donc une option écologique.

Les tampons : quelques mots sur cette protection que je n’utiliserai plus jamais

Le tampon hygiénique est un petit bout de coton en forme cylindrique qui retient le sang durant l’écoulement des menstrues.

Ce qu’il faut savoir !

Le tampon est une protection absorbante interne, car elle est insérée dans le vagin. Il est à usage unique et est l’une des protections périodiques les plus utilisées par les femmes.

Afin de répondre à tous les besoins selon le flux mensuel de chaque femme, les tampons sont établis dans diverses tailles. La capacité d’absorption d’un tampon réside non seulement dans sa conception, mais aussi dans sa composition. Il est généralement conçu à base de viscose.

Pourquoi j’ai résolu ne plus revenir aux tampons ?

L’utilisation des tampons consiste à insérer le dispositif en coton dans le vagin jusqu’à ce que les doigts touchent le corps. C’est un exercice qui s’avère à la fois dégoûtant et dangereux. Voici quelques raisons pour lesquelles je ne reviendrais jamais aux tampons :

  • un renouvellement moyen toutes les 4 à 6 heures ;
  • un lavage des mains après chaque pose est obligatoire ;
  • un assèchement du vagin ;
  • un risque de choc toxique.

L’emploi des tampons présente un risque de contracter un SCT, car cela empêche le libre écoulement du flux menstruel. Ainsi, ces protections créent une atmosphère favorable à la macération de bactéries nuisibles. Il faut également noter que le port des tampons élargit l’hymen.